Revue des principaux partis politiques

Par Jérémy Gélinas 
Comme vous l’avez sans doute remarqué, messieurs dames, nous sommes actuellement en campagne électorale fédérale. Il sera temps, le 21 octobre prochain, de choisir qui sera à la tête de notre gouvernement, et d’une certaine manière, comment ce prochain gouvernement agira. Il vous sera donc présenté ici les quatre principaux partis qui sont représentés au Québec. Puisque nous sommes dans un pays très multipartite, il a fallu arbitrairement décider quels partis allaient être abordés ici. Le choix est basé selon les deux critères suivants : une chance réelle d’obtenir un député sur le territoire québécois ainsi qu’une députation déjà existante. Il sera donc question du Parti libéral du Canada, du Parti Conservateur du Canada, du Nouveau Parti Démocratique et du Bloc Québécois.
Parti Libéral du Canada – Justin Trudeau
Positionnement sur l’axe politique : centre gauche Slogan : «Choisir d’avancer»
Le parti au pouvoir depuis 4 ans qui doit défendre son bilan.
Environnement Le parti tente de se montrer comme étant le juste milieu entre l’économie et l’environnement. C’est une position risquée à défendre, car il se dit environnementaliste, mais approuve un projet tel que l’oléoduc Keystone XL. Le parti libéral voit la problématique de cette façon : si un pipeline achemine les ressources vers les marchés, si elle est écoresponsable ainsi qu’approuvée par la communauté, alors il approuve sa construction. Le parti est également un grand défenseur de sa taxe sur le carbone.
Laïcité Oui, ce sujet est en effet dans l’actualité depuis un certain temps, mais il est toujours ramené sur la table. Cette loi approuvée par une forte majorité des Québécois ne fait définitivement pas plaisir à ce parti. Comme l’a dit son chef, il est impensable pour lui de légitimer la discrimination de citoyens en se basant sur leur religion. Il y a donc possibilité de contester la loi devant la cour suprême pour la rendre anticonstitutionnelle.
Immigration À l’heure de la rédaction, le parti n’a encore rien proposé officiellement, mais il a déclaré que le pays accueillerait 350 000 immigrants par année à partir de 2021, soit une augmentation de 29 000 par rapport à 2018.
Parti Conservateur du Canada – Andrew Scheer
Positionnement sur l’axe politique : centre droit
Slogan : «Plus. Pour vous. Dès maintenant.»
Première opposition à Ottawa après 10 ans au pouvoir.
Environnement Pour les conservateurs, il n’y pas d’ambivalence. Il y aura un «corridor énergétique» (façon douce de dire pipeline) qui passera au Québec. Ils aboliraient la taxe sur le carbone.
Immigration Pour les conservateurs, le nombre d’immigrants ne sera pas fixé par un quota, mais par les besoins du moment. Ils favoriseraient ceux qui font face à la persécution ainsi que des survivants de génocides en misant pour leur intégration sur des parrainages privés. Le parti est opposé à un test des valeurs proposé par le gouvernement Legault, mais il serait ouvert à permettre au Québec de baisser les seuils d’immigration.
Nouveau Parti Démocratique – Jagmeet Singh
Positionnement sur l’axe politique : gauche
Slogan : «On se bat pour vous»
Environnement Le NPD s’engage à réduire de 38% les GES d’ici 2030 pour les ramener au niveau de 2005. Ils proposent aussi de supprimer d’ici ce temps la production d’électricité à partir de combustibles fossiles, ainsi que d’interdire d’ici 2022 les plastiques à usage unique. Ils maintiendraient la taxe sur le carbone, mais en rembourseraient une partie aux familles à faible revenu et les plus gros pollueurs paieraient davantage.
Immigration Ils misent eux aussi sur les besoins du moment, mais privilégient la réunification des familles en mettant fin au plafond des demandes de parrainage. Le NPD suggère aussi de donner 73 millions de plus au Québec dans le but d’aider la province au niveau de l’accueil des immigrants.
Bloc Québécois – Yves-François Blanchet
Positionnement sur l’axe politique : centre gauche
Slogan : «Le Québec, c’est nous»
Le Bloc Québécois fonctionne un peu différemment des autres partis puisqu’il n’aspire pas au pouvoir. En effet, il ne présente des candidats qu’uniquement au Québec, pour le Québec.
Environnement Le Bloc Québécois s’engage à taxer les pollueurs, à faire en sorte qu’il n’y ait aucune pipeline sur le territoire du Québec et à maximiser les fonds alloués pour la recherche d’énergie verte, car l’expertise du Québec dans ce domaine permettrait le développement d’énergies renouvelables de sorte à pouvoir cesser l’utilisation du pétrole des provinces de l’Ouest canadien. Le Bloc Québécois propose une «péréquation verte», c’est-à-dire une imposition plus importante de la taxe sur le carbone aux provinces où les émissions de GES par habitant sont plus élevées que la moyenne. Le Bloc propose également une réduction de 90% des montants de péréquation aux provinces les plus polluantes. Il veut favoriser l’électrification des transports en ajoutant une baisse supplémentaire des coûts d’une voiture électrique.
Immigration : Le Bloc fera un projet de loi qui aura pour but de rendre obligatoire la connaissance du français pour les nouveaux arrivants. Pour ce qui est du nombre, le Bloc soutient que c’est à l’Assemblée nationale du Québec de prendre cette décision.
C’est ce qui conclut ce bref survol des principaux partis. N’oubliez pas chers collègues étudiants, que le 21 octobre prochain, il est impératif d’aller voter. C’est important, en particulier pour vous.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.