Notre Québec, notre fierté

Les voyages, les festivals, les fêtes, les spectacles font partie de ces plaisirs de la vie que l’on a tous oubliés en 2021. Pour certains, confinement rime avec emprisonnement. C’est dommage de se sentir enfermé dans notre belle province, puisqu’une multitude de belles choses s’offrent à nous. Plus le temps passe, moins les Québécois s’identifient à leur province. Pourtant, apprécier la culture québécoise et ses richesses à leur juste valeur n’est pas si difficile.

D’abord, avec la fermeture et l’ouverture successives des commerces québécois, plusieurs d’entre eux se trouvent en fâcheuse position. Il y a des initiatives créatives, tel le « Panier Bleu », qui permettent aux entreprises locales de continuer à promouvoir et à vendre leurs produits, mais l’effort ne suffit pas. Que ce soit un restaurant, une boutique de vêtements ou un commerce artisanal, tous méritent de recevoir une clientèle. Après tout, les entrepreneurs d’aujourd’hui construisent la relève économique, alors acheter local devrait faire partie de nos valeurs.

Pour poursuivre, la population préfère dorénavant les voyages dans le Sud à la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, Charlevoix ou la Côte-Nord par exemple. Pourtant, ces régions proposent des paysages spectaculaires et des activités récréotouristiques des plus originales. Vous ne pouvez pas dire qu’il n’y a rien d’intéressant au Québec si vous ne faites pas l’effort de la découvrir. Notre patrimoine québécois est riche en histoire et vaut la peine de se faire remarquer.

Par la suite, parlons culture. L’ère des artistes qui sont réellement appréciés des Québécois, comme Gilles Vigneault ou Félix Leclerc, est malheureusement derrière nous. Ces chansons intemporelles et incontournables sont remplacées par des artistes qui tombent dans l’oubli quelques semaines après la sortie de leur dernier vidéo-clip viral. Ce que l’on appelle « culture générale » au Québec n’est plus d’actualité. Notre génération s’est ouverte sur le monde, peut-être même un peu trop. Selon moi, notre Québec est tout simplement bourré de talent, mais n’est pas apprécié à sa juste valeur. Les artistes offrant une musicalité, un degré de difficulté, une puissance des mots et une rythmique enrichie dans leurs créations devraient être valorisés davantage comparé à une chanson internationale excessivement popularisée. En bref, les artistes d’ici débordent de talent, mais les gens, par conformisme, se joignent à l’écoute des « artistes jetables » américanisés.

Finalement, pour ma part, je suis fière d’être québécoise. Le Québec a de si beaux attraits qu’il peut facilement rendre jaloux le reste du Canada. À la place de rester enfermé chez soi, pourquoi ne pas user de votre ouverture d’esprit? Cet été, prenez la décision d’écouter un artiste d’ici ou de visiter une région inconnue à vos yeux et je suis persuadée que vous serez agréablement surpris. Saurez-vous relever le défi?

Par: Florence Branchaud, Sciences, lettres et arts

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email