L’industrie de la « Fast fashion » : Un enjeu socio-environnemental des plus importants

L’importance de la mode dans la vie des gens est devenue, avec le temps, d’une importance capitale. En effet, plus de 100 milliards de vêtements sont créés et vendus à travers le monde chaque année. Ce phénomène de plus en plus populaire a vu le jour au début des années 1990. La fast fashion est devenu connue mondialement pour sa facilité d’achat ainsi que son faible coût. Par contre, il est primordial de considérer l’ampleur socio-environnementale de cette pratique devenue l’une des plus polluantes et dévastatrices dans le monde.

 QU’EST-CE QUE LA FAST FASHION?

La fast fashion peut être désignée comme étant une industrie regroupant diverses enseignes de mode populaires qui renouvellent leurs collections très régulièrement dans le but d’offrir le plus de choix possible. De plus, cette technique est utilisée dans le but de produire des vêtements à de très faibles coûts, pour ensuite les vendre à des prix beaucoup moins dispendieux pour le consommateur. Ce mode de production est très avantageux pour les entreprises en quête de croissance rapide et efficace. Elles peuvent produire des quantités astronomiques de vêtements, suivant toujours les tendances de l’heure. Les consommateurs sont donc très enclins à acheter, par désir de suivre les fines pointes de la mode. La fast fashion peut offrir jusqu’à plus de trente-six collections en une année. Ce chiffre n’est pas comparable aux nombres de collections habituelles des commerces qui se situe à quatre. Pour arriver à produire autant de marchandise, les compagnies doivent sacrifier la qualité des vêtements et l’écologie lors la production de ceux-ci.

LES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX

 Ce type de production de vêtements est définitivement nocif et comporte un lot de problèmes environnementaux. L’industrie de la mode utilise d’énorme quantité de ressources importantes de la terre. Par exemple, la consommation d’eau de l’industrie textile utilise 4% de l’eau potable, ce qui place celle-ci en troisième position après la culture du blé ainsi que du riz. Aussi, approximativement 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre sont projetés dans l’environnement chaque année par ce même secteur. Cela équivaut à 2% des émissions de gaz à effet de serre mondiaux. Non seulement de nombreuses matières premières sont exploitées de manière excessive, mais plusieurs produits chimiques doivent également être utilisés. Ceux-ci sont très nocifs et ils sont utilisés pour la culture des sols et l’alimentation des animaux élevés pour utiliser le cuir ou la laine. Les vêtements, après avoir été fabriqués, sont lavés pour être envoyés dans les différents magasins. Ces lavages rejettent en énorme quantité des microparticules de plastiques très nocives pour l’environnement, principalement les océans. De plus, un impact des plus importants est le transport de ces morceaux de vêtements, fabriqués dans des pays comme le Pakistan et le Bangladesh, qui doivent être apportés par exemple en Europe et en Amérique. L’avion, un des transports les plus polluants, est essentiel au transport de ces vêtements pour assurer la rapidité de leur commercialisation. Puisque la fast fashion est éphémère et renouvelée constamment, la qualité est moindre. Donc, il n’est pas rare que certains morceaux soient jetés par les consommateurs après seulement quelques mois, soit par envie de changement ou encore, parce que le vêtement est abimé. Environ quatre tonnes de textiles sont jetées chaque année en Europe. 80% de ces vêtements sont jetés avec les ordures, 10% se retrouvent dans des boutiques de seconde main et sont portés à nouveau, et le dernier 10% de ces vêtements sont recyclés. En effet, peu de ces textiles sont réutilisés et la plupart sont donc enfouis dans des dépotoirs. Il est inconcevable de réaliser la triste réalité derrière ces tonnes de déchets créées par des vêtements quasiment jamais portés.

LES IMPACTS SOCIAUX

Il est important de ne pas oublier les conditions déplorables dans lesquelles ces produits sont créés chaque jour. En effet, ces compagnies n’ont aucune sympathie et désirent seulement faire des profits sur le dos de personnes qui veulent seulement faire un certain salaire pour s’occuper convenablement de leur famille. Ils font travailler des gens dans des conditions humaines des plus dénigrantes pour les employés. Il n’est également pas rare de voir des enfants sur ces sites de production. Tous les employés sont payés des salaires inadéquats et doivent travailler dans des endroits pollués et dangereux, durant un nombre d’heures exorbitant.  De plus, ils doivent travailler et produire très rapidement pour satisfaire la chaîne de production. Un évènement survenu en 2013 témoigne de ces milieux de travail défavorisés, soit l’effondrement du Rana Plaza. Cette tragédie est l’une des plus dévastatrices ayant fait 1130 morts et 2500 blessés. Malgré tout, aucunes accusations contre la compagnie propriétaire n’ont été fait encore à ce jour. Cet évènement s’est produit au Bangladesh, l’un des pays où la fabrication de vêtements est le moins coûteux. Ce type de mode est donc l’un des plus dévastateurs et ce, dans le monde entier. La mode éphémère pourrait littéralement être considérée comme de l’esclavagisme moderne en raison de leur exploitation extrême. 75 millions de personnes, à travers le monde, doivent vivre cet enfer. Parmi ces travailleurs, 60 millions sont des femmes. Il est temps que tout cela change. Sommes-nous sur le point de la déshumanisation?

En conclusion, la fast fashion est un phénomène très présent et inévitable dans notre société moderne. De grands changements sont toujours de mise et il est important de se rappeler l’importance de notre planète, et des gens innocents en danger chaque jour. Aidons à la cause et repensons à nos habitudes de consommation. Il est temps que tout cela change.

Par: Karolane Gosselin, étudiante en Sciences humaines, individus

 

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email