Par Augustin Levesque-Mongrain
Le 27 septembre dernier, il fallait vivre dans une grotte pour ne pas avoir entendu parler de la marche pour le climat. En Europe, en Asie, en Afrique, en Océanie, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, les gens sont descendus dans la rue pour se faire entendre. Notre ville et notre Cégep n’ont pas fait exception. Annoncée dans le calendrier scolaire depuis longtemps, la direction du Cégep de Trois-Rivières a inscrit ce 27 septembre 2019 comme étant une levée de cours. Cette décision a été prise afin que les étudiants puissent participer à cette journée historique et nous avons répondu présents.
Par un matin ensoleillé, étudiants, enseignants, membres du personnel et citoyens de Trois-Rivières se sont retrouvés au théâtre du Cégep, tôt le matin, pour entendre leurs confrères et consœurs leur parler d’environnement sous diverses facettes.
Ensuite, la foule s’est déplacée vers le gymnase des humanités pour signer la banderole du Cégep, mais aussi pour confectionner des pancartes originales afin de montrer leur soutien à la cause. En plus de cela, les personnes présentes ont pu participer à un atelier d’échanges et de solutions concernant le climat. Les Trifluviens ont tenté de trouver des solutions dans les domaines suivants ; eau propre et assainissement, transport durable, forêts, désertifications et biodiversité, mesures relatives à la lutte aux changements climatiques, etc. Après plus d’une heure, le tout s’est poursuivi devant la porte 6, là où le Directeur générale M. Louis Gendron, M. Jean Fournier, président du syndicat des professeurs et votre président de l’AGECTR, Olivier Leblanc-Beaudry, ont pris la parole tour à tour pour manifester leur soutien envers l’urgence climatique.
Vers midi, la cohorte du Cégep constituée de plusieurs centaines de personnes est partie en direction de l’UQTR afin d’aller rejoindre les citoyens et membres de l’UQTR pour le départ de la manifestation. Après plusieurs discours et de longues minutes d’attente, la troupe de quelques 4000 personnes s’est dirigée vers le centre-ville, escortée par plusieurs voitures de police. Rassurez-vous, le tout s’est déroulé dans le calme et sans débordement. Après une longue marche de plus de deux heures, les manifestants se sont attroupés dans le parc Champlain afin de célébrer cet évènement qui fut un succès local, mais aussi international.
L’équipe de la Gifle souhaite remercier la direction du Cégep de Trois-Rivières et l’AGECTR qui ont grandement contribué à la réalisation de cette journée.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.